Castellina in Chianti
























Choses à voir à Castellina


La Rocca Comunale de Castellina in Chianti
La Rocca Comunale de Castellina


Cliquez sur les photographies pour les agrandir.

La Rocca Comunale de Castellina

Les lieux d’intérêt principaux de cette forteresse du 15ème siècle, qui accueille aujourd’hui la mairie de la ville, sont son atrium, la chambre du Conseil, le hall du Capitaine, sa cour et son puits. Le hall d’entrée contient des objets étrusques découverts lors de fouilles organisées dans la région. Sous son plafond, on peut voir un bas-relief en bronze rendant hommage aux citoyens de Castellina tués durant la première guerre mondiale. Sur la gauche, on peut voir un blason en fer des Grands Ducs de Habsburg-Lothringen. Les fenêtres de l’étage le plus élevé offrent une vue  magnifique sur la ville et la campagne avoisinante.

Le Château de Castellina in Chianti
La Rocca Comunale (château) de Castellina

La Rocca Comunale de Castellina
La Rocca Comunale de Castellina



L’église de San Salvatore

Cette église du 16ème siècle, qui a été reconstruite et étendue après la seconde guerre mondiale est de style néo-roman. Elle contient une importante fresque en stuc représentant une Madone assise attribuée à Bicci di Lorenzo (1373-1452) et une statue en bois datant de l’époque de la Renaissance représentant St. Barnabé, l’ancien saint patron de la ville. Dans la nef de droite, on peut voir une urne en bois présentant des décorations en or contenant les restes de St. Faust, le saint patron actuel de la ville, offerte par la famille Ugolini au 18ème siècle. La nef de gauche  contient une Annonciation du 17ème siècle de l’école toscane. À gauche du chœur, on peut voir un ciboire du 15ème siècle (Renaissance) et, derrière l’autel, un crucifix toscan du 17ème siècle. Dans le transept, on peut voir un orgue moderne à 40 tuyaux qui a remplacé l’ancien orgue en 1965. Les trois cloches datent de 1797.

Église de San Salvatore, Castellina
Église de San Salvatore, Castellina

Église à Castellina in Chianti
Église de San Salvatore, Castellina

La Via delle Volte

Ce passage à voûte très impressionnant longeant la partie Est du mur d’enceinte, qui était à l’origine un « pomerium », une zone publique d’origine très ancienne, immédiatement contiguë à l'enceinte fortifiée, utilisée à des fins sacrées et militaires. À l’origine découverte, elle a été progressivement couverte par des habitations privées construites tout contre les murs quand son utilité défensive a disparu.

La Via delle Volte, Castellina
La Via delle Volte

La Via delle Volte à Castellina in Chianti
La Via delle Volte


La Via Ferruccio

Cette rue est la rue principale de Castellina. Elle accueille un certain nombre de restaurants, offrant, pour certains, une zone d’assise extérieure. Sur son côté droit, au Nord, se trouve le Palazzo Ugolini, autrefois appelé Palazzo Squarcialupi, qui présente une large façade et trois portes de pierre taillée surmontées de blocs de grés gris et huit fenêtres en arcades au premier étage alignées sur les fenêtre carrées de l’étage supérieur. La façade est ornée de deux blasons en pierre appartenant à la famille Ugolini. À côté, le Palazzo Biancardi présente trois étages et deux rangées de fenêtres encadrées de grès. Au dessus de son entrée, on peut voir le blason des Médicis du Pape Léon X (Giovanni de Medici, fils de Laurent le Magnifique qui fut Pape entre 1513 et 1521) qui a habité dans ce palais lors de son passage en 1513.

La Via Ferrucio, Castellina
La Via Ferrucio

Le Palazzo Squarcialupi, Castellina in Chianti
Le Palazzo Squarcialupi

Sites d’intérêt situés dans les environs de Castellina


La tombe étrusque du Monte Calvario

L’une des découvertes archéologiques les plus intéressantes faite dans toute la région du Chianti a été la tombe étrusque enterrée sous un tumulus au Monte Calvario, tout près de Castellina. Cette tombe date du 6ème siècle avant Jésus-Christ et contient quatre chambres mortuaires de type « hypogée » orientées vers le Nord, le Sud, l’Est et l’Ouest, chacune d’entre elles étant constituée par une chambre mortuaire principale et des cellules latérales. La tombe a été découverte au 16ème siècle et excavée en 1915.

La nécropole étrusque de Poggino est située à 2-3 km de Castellina in Chianti sur le côté gauche de la route nationale 222 (la «Via Chiantigiana») en direction de Sienne, juste avant le village de Fonterutoli. Cinq tombes étrusques ont été trouvées dans la forêt, datant du 6ème siècle avant Jésus-Christ. Certaines pièces de mobilier retrouvées dans ces tombes sont exposées dans le hall de la Rocca de Castellina, incluant deux amphores à col attique à figures noires et un unguentarium étrusque-corinthien de Vulci.


La tombe étrusque du Monte Calvario
La tombe étrusque du Monte Calvario

La nécropole de Poggino
Une tombe étrusque de la nécropole de Poggino


Le Pieve di San Leonino in Conio

L’église San Leonino in Conio est une très ancienne église paroissiale qui contrôlait autrefois Castellina in Chianti. Il n’en reste aujourd’hui que l’ancienne église romane, avec son intérieur très intéressant et sa belle abside. À côté de l’église, on peut voir quelques bâtiments très anciens servant aujourd’hui de résidence au curé de la paroisse. On peut aussi voir une petite cour ancienne en forme de cloître dont le centre est occupé par un puits ancien.

Le Pieve di San Leonino in Conio
Le Pieve di San Leonino in Conio

La Canonica di San Michele près de Rencine

Dans la partie Sud du territoire de la commune de Castellina et à l’extrémité la plus éloignée de la région du Chianti, en face de la forteresse de Monteriggioni, on peut voir les ruines d’un château immense presque complètement détruit. L’église de St. Michel (Canonica di San Michele), qui comprend une nef et aucune abside est bien conservée. L’une de ses caractéristiques unique et intéressante est un motif décoratif ornant sa façade, avec des petites arches soutenues par des demi-colonnes fines présentant des petits chapiteaux étranges en forme de pieds, rappelant la proche Abbaye de San Salvatore de Badia a Isola. La ligne de décorations est interrompue en son milieu en raisons de destructions passées et de la restauration qui s’en est suivie.

Le Pieve di Sant’Agnese et quelques autres structures architecturales

L’église paroissiale de Sant’Agnese, située sur la route principale reliant Castellina in Chianti et Poggibonsi, appartient au diocèse de Sienne. Elle comprend trois nefs et trois absides. Elle a été détruite durant la seconde guerre mondiale et a été entièrement reconstruite en respectant son plan et ses dimensions d’origine. Son clocher est imposant.

On peut voir d’autres églises romanes dans la région, à l’inclusion de celles de San Cispiano et de San Quirico. La première, avec sa nef simple et sa petite abside est, comme les églises romanes de la région du Chianti, construite  en pierre Albarese typique de couleur ivoire. La seconde présente une nef simple et un clocher ajouté plus tard sur un côté. On ne voit plus aucune décoration architecturale.

Dans la région de Cispiano, les ruines imposantes du château de Monternano, cité en 1089, qui a été détruit en 1254 par les troupes florentines, sont presque entièrement recouvertes par une végétation sauvage. On ne voit plus aujourd’hui que ses portes, ses arches, ses murs et ses passages souterrains. Le site est vraiment charmant mais très difficile à localiser.


Vue de Castellina in Chianti
Vue de Castellina in Chianti



Anna Maria Baldini























Castellina in Chianti © ammonet InfoTech 1998 - 2017. Tous droits réservés.